Les tribunes

( Tribunes octobre 2021 )

Tribune des élus de la majorité

MAJORITÉ MUNICIPALE « J’AIME BRÉTIGNY »

Cette année, malheureusement, la rentrée n’aura pas été que l’occasion de se retrouver. Elle se sera aussi accompagnée de la réception de nos avis d’imposition et de la découverte de l’impact réel de la taxe sur le foncier bâti voulue par l’Agglomération. De nombreux Brétignolais nous ont fait part d’augmentation du montant de leurs impôts allant parfois jusqu’à plusieurs centaines d’euros, une réalité bien éloignée des 6€ par mois et par foyer promis alors par les défenseurs de cette nouvelle taxe.

Cette situation, nous avons tout fait pour l’éviter. Avec 25 élus communautaires, dont 5 maires, nous avions soumis une option alternative, privilégiant des économies concrètes à la mise à contribution des habitants. Cette solution de bon sens n’avait pas été retenue. Nous le regrettons.

Mais nous regrettons encore davantage que les élus de l’opposition de Brétigny n’aient pas cherché à empêcher cette charge nouvelle pour les ménages de notre ville. Tous ont voté POUR cette taxe, alors qu’il était possible de l’éviter. Pourtant, tant de Brétignolaises et Brétignolais s’étaient engagés contre cette mesure. La pétition contre cette mesure avait même atteint les 5 000 signatures !

Conformément à nos engagements constants depuis 2014, nous mettons tout en œuvre afin de ne pas accroitre la pression fiscale sur les foyers de Brétigny, ce à quoi nous nous sommes scrupuleusement tenus malgré les difficultés rencontrées. Force est de constater que notre opposition ne partage pas cet impératif.

Malgré cette hausse des impôts que nous déplorons, le mois de septembre fut riche et animé à Brétigny ! La rentrée scolaire s’est déroulée sous un soleil magnifique, qui n’aura fait que renforcer la bonne humeur ambiante. Les petits Brétignolais ont ainsi pu retrouver leurs camarades et leurs enseignants dans un cadre éducatif amélioré par les nombreux travaux menés durant l’été. Nous avons également eu la joie d’accueillir une nouvelle directrice à l’école Jean Jaurès. Nous lui souhaitons tout le meilleur dans ses nouvelles fonctions !

Le forum des associations aura aussi, cette année encore, été l’occasion pour de très nombreux Brétignolais de venir à la rencontre de nos acteurs associatifs et, pour certains, de se choisir une activité. Nous tenons à cette traditionnelle journée de rencontres, d’échanges et de partage. C’est pourquoi nous sommes heureux que, malgré la crise sanitaire, elle ait pu se tenir dans les meilleures conditions et être ouverte au plus grand nombre grâce à l’engagement des bénévoles de notre réserve citoyenne, qui ont tenu un stand de dépistage mis à disposition de ceux ne disposant pas d’un pass sanitaire.

Votre majorité municipale

 

Tribune des élus de l’opposition

BRÉTIGNY  AVANT TOUT, LISTE DE GAUCHE ÉCOLOGIQUE, SOLIDAIRE ET ANIMALISTE

Chères Brétignolaises, chers Brétignolais,

Le jeudi 16 septembre, Monsieur Méary a convié les riverains de la Rue du Parc à la présentation du programme des 53 logements envisagés à la place du garage.

Tout au long de la réunion, les riverains ont posé des questions et exprimé leurs interrogations concernant ce projet. Ils n’ont eu que très peu de réponses. Monsieur le maire a préféré renvoyer le problème sur les constructions du quartier Clause Bois Badeau.

Monsieur le maire pourriez-vous répondre aux questions des riverains ?

Leur première interrogation porte sur leur sécurité. En effet dans ce quartier, les trottoirs de la rue du Parc sont étroits. Plus les années passent, plus cette rue est embouteillée et dangereuse pour les nombreux parents qui se rendent à pieds pour accompagner leurs enfants à l’école.

Dans le document réglementaire du Plan Local d’Urbanisme (PLU), il est ainsi indiqué à la page 55 «  les voies devront avoir des caractéristiques suffisantes pour assurer, dans des conditions de confort et de sécurité suffisante, la desserte des constructions projetées en tenant compte du nombre de logements déjà desservis. » Pensez-vous qu’avec une centaine de riverains supplémentaires la sécurité puisse être assurée ?

Les riverains se sont également interrogés sur le PLU en vigueur dans cette rue qui se trouve en zone UR3, précisant que cette zone correspond à «  des maisons de ville  ». Malgré vos explications et celles du promoteur, aux riverains, Monsieur le maire, nous ne comprenons toujours pas comment ces immeubles dans cet emplacement respecteraient le PLU en vigueur et correspondraient à « des maisons de ville » dites bourgeoises comme annoncé lors de la réunion. Si ce projet est accepté, il fera jurisprudence, et alors que vous avez été élu sur l’arrêt des constructions à outrance, validerez-vous tous les projets d’immeubles dans ces zones pavillonnaires ?

De plus, dans cette zone, il est réglementé qu’une proportion correspondant à 40% minimum de la surface du terrain soit aménagée en espaces verts. Ces espaces verts sont bien prévus. Mais pour cela, le projet détruira 5 arbres qui ont plus de 20 ans pour les remplacer par d’autres.

Comment, vous qui venez d’être nommé vice-président à la transition écologique au département, pourriez-vous envisager que ces arbres soient détruits et que ce quartier s’artificialise et se densifie davantage ?

Ce projet, Monsieur le maire, impacte également les riverains de la résidence Pierre SEMARD. Nous vous demandons de prendre en considération leurs demandes : perte d’ensoleillement, risque de fissures dues aux prochains travaux et surtout vu la promiscuité de ce nouveau quartier une perte totale de tranquillité et de sécurité lors des travaux et après puisque que les fenêtres de ces nouveaux bâtiments donneraient directement sur leur jardin.

Monsieur Meary nous vous demandons de créer au plus vite un groupe de travail. Nous sommes prêts à travailler avec vous pour changer ou améliorer le PLU dans l’intérêt de tou(te)s les Brétignolais(e)s. Il nous semble, de plus, important d’aborder la question de toutes les meulières de notre ville, de les inscrire dans le PLU afin d’assurer la préservation du patrimoine architectural de notre commune comme l’ont fait d’autres villes alentours ainsi que la question de l’abattage des arbres d’un certain âge qui font partie de notre patrimoine végétal.

Pour signer la pétition, retrouvez la page Facebook : Collectif Dites non à la construction démesurée de Brétigny.

Steevy Gustave, Sylvie Daeninck, Michel Pouzol, Sabrina Nouri, Christian Champion, Sandra Afonso Machado, Nourdine Moukaddi, Chloé Cilia.

13 Partages