Les tribunes

( Tribunes juin 2022 )

Tribune des élus de la majorité

MAJORITÉ MUNICIPALE « J’AIME BRÉTIGNY »

Pour lutter contre la densification de la commune, nous avons procédé, depuis 2014, à plusieurs modifications du plan local d’urbanisme (PLU), adopté par la précédente municipalité en décembre 2013. Afin de continuer dans cette direction et d’aller plus loin encore, nous lancerons la procédure de révision du PLU lors du Conseil municipal du 29 juin.

Conformément à l’engagement pris devant vous lors des élections municipales de 2020, nous souhaitons en effet « renforcer les outils permettant de mieux maîtriser la croissance de Brétigny et de lutter contre la densification ». Tel est notre cap et notre fil conducteur car nous tenons à notre cadre de vie et à l’identité de notre commune, entre ville et campagne.

Annoncée à de nombreuses reprises par le Maire au cours de ces derniers mois, cette procédure institutionnelle comprendra plusieurs étapes de concertation et de consultation, et durera environ deux ans. Durant cette période, tous les Brétignolais (citoyens, élus, associations, etc.) seront donc invités à faire entendre leur vision du développement de notre ville pour les dix prochaines années.

L’esprit résolument ouvert que nous avons l’habitude de donner à nos débats démocratiques nous permet d’espérer que cette démarche fondamentale pour l’avenir de notre ville soit une nouvelle fois l’occasion d’un grand moment de discussion collective.

Hélas, ce n’est de toute évidence pas le choix fait par ceux qui ont diffusé il y a quelques jours un tract mensonger sur le sujet, avec le soutien des élus d’opposition – c’est-à-dire celles et ceux qui ont engagé la commune dans la voie d’une urbanisation démesurée, décidé la construction de 2500 logements à Bois-Badeau et voté l’actuel PLU si permissif en matière de droits à construire. C’est regrettable mais c’est ainsi.

Pour notre part, nous considérons que Brétigny mérite mieux que la démagogie et le mensonge. Les campagnes électorales n’autorisent pas tout.

Votre majorité municipale

Tribune des élus de l’opposition

BRÉTIGNY  AVANT TOUT, LISTE DE GAUCHE ÉCOLOGIQUE, SOLIDAIRE ET ANIMALISTE

Chères Brétignolaises, chers brétignolais,

Monsieur Nicolas Méary est décidément un as de la volteface. Après avoir été LR, UDI, frayé avec LREM, le voici chez Horizons. Il y a mieux ! Nous nous demandions s’il n’était pas sur le point de rejoindre une partie de l’opposition chez EELV aux vues de ses écrits se vantant dans le dernier Paroles d’être
un écologiste. Mais il ne suffit pas de le dire, être écologiste se démontre dans les faits. Ainsi, quand une entreprise vend son activité en plein centre-ville et libère un espace conséquent, la première décision, qu’un maire écologiste pouvait prendre, c’était de rencontrer les riverains afin d’évaluer les diverses possibilités d’occupation des sols dans cette rue du Parc. Ce quartier souffre déjà d’une circulation automobile dense et d’un problème de sécurité pour les piétons. Il aurait donc été, après concertation et écoute des riverains, intelligent de proposer un îlot de verdure et de fraicheur dans cet enclavement compliqué. Ce qui aurait permis de conserver les arbres centenaires. Mais, Monsieur le Maire préfère ajouter 53 appartements supplémentaires et le nombre de voitures les accompagnants. Nous en avions déjà parlé lors d’une précédente tribune. Les riverains de ce quartier, devant l’absence de concertation de la mairie, se sont donc constitués en collectif apolitique et indépendant pour défendre leurs intérêts et ceux de la ville. A force d’être inécoutés et méprisés, ils ont cherché d’autres solutions d’écoute. Ainsi, après plusieurs mois de combats, ils sont venus à notre rencontre pour exposer leur désarroi. Le rôle d’un conseiller municipal est d’écouter les habitants et de trouver des solutions, si cela est possible. C’est
tellement plus simple de faire retomber cette problématique sur les élus d’opposition plutôt que d’assurer ses missions d’édile. Monsieur le maire en profite pour lier cette affaire avec une élection. C’est désolant de penser que les brétignolais ne sont pas capables de réfléchir par eux-mêmes et sont forcément instrumentalisés par autrui. Ils en arrivent à manifester pour être écoutés. Apprenez-le, Monsieur Le maire, quand on abandonne ses concitoyens, ils réagissent ! Malheureusement, dans
un autre quartier de notre ville, les Joncs Marins, les riverains se mobilisent également. Devant le mépris de la municipalité à traiter leurs demandes (plus de 14 mails envoyés en 2 ans), ils nous ont alerté. Leurs inquiétudes sont justifiées. La route droite sur laquelle les voitures passent à grande vitesse n’a pas de trottoirs. La sécurité des piétons n’est pas assurée. L’arrêt de bus est non protégé en cas de pluies, les éclairages sont désuets ou absents, le tout-à-l’égout n’existe pas. La seule réponse apportée a été la mise en place de ralentisseurs. Cela a malheureusement accentué le problème piétonnier de la rue. Les piétons ont désormais le choix entre marcher dans le fossé ou au milieu de la route. De plus, un fauteuil ou une poussette ne passe pas. Drôle de solution ! Ces riverains sont-ils moins importants que dans d’autres quartiers ? Ils payent pourtant les mêmes impôts. Monsieur le maire, écoutez vos concitoyens, ils n’aspirent qu’à la paix. Le prochain Conseil Municipal est fixé au 29 juin. Venez nombreux pour voir notre maire sous son vrai jour.

Steevy Gustave, Sylvie Daeninck, Michel Pouzol, Sabrina Nouri, Christian Champion, Sandra Afonso Machado, Nourdine Moukaddi, Chloé Cilia.

13 Partages