L’édito du Maire

 

 

(Edito octobre 2020)

Les nouvelles de la situation sanitaire liée à la Covid-19 nous invitent chaque jour à davantage de précautions, les règles se durcissent progressivement, la vigilance est plus que jamais de mise. Et pourtant, nous devons également continuer de vivre. Nous devons maintenir une activité sociale, économique, aussi riche que possible. Tout en respectant les gestes barrières, nous ne devons pas laisser l’épidémie installer une réelle distance entre nous ou cristalliser des situations d’isolement.

C’est sur cet étroit chemin de crête qu’évolue la vie municipale, la vie commune. Pour que le moins d’activités possible ne s’arrêtent, il faut porter une attention croissante, sans relâchement, à tous les gestes et situations de la vie courante.

Voilà pourquoi, nous sommes heureux que, malgré le contexte difficile, la rentrée scolaire, le Forum des associations se soient très bien déroulés.

D’autres événements encore comme le Baby-Dating, le Tremplin jeunes talents, le forum organisé avec Pôle Emploi ou l’ouverture de la saison théâtrale et celle du Ciné220 ont montré en septembre que chacun – association, administration, employeur… – avait à coeur de prendre toute précaution et d’inventer les moyens de ne rien arrêter de notre vie commune. Oui, malgré les contraintes et difficultés, nous devons travailler à maintenir une vie quasi normale, à préserver précautionneusement une vie commune dans notre ville. Merci à toutes et tous d’y contribuer.

Dans la période actuelle, les tests de Covid-19 sont difficiles à obtenir, ils sont parfois très lents. Il faut saluer la mobilisation des cabinets d’analyse et de la maison médicale qui font le maximum, mais les besoins sont très importants. Voilà pourquoi nous étions heureux que Brétigny réussisse à bénéficier de deux opérations de tests gratuits de grande ampleur, l’une en partenariat avec l’ARS et l’autre grâce au bus de la Région Île-de-France.

Ainsi 700 personnes ont pu être testées à travers ces deux opérations. C’est individuellement un soulagement pour l’essentiel des personnes testées et c’est collectivement la satisfaction d’un nombre de personnes positives un peu inférieur à la moyenne. Du coup, les personnes positives étant informées de leur situation, elles peuvent prendre toutes les mesures d’isolement qui s’imposent.

Ce mois-ci, Brétigny bénéficiera d’un nouveau contractant pour notre marché de propreté urbaine. Augmenter significativement les moyens alloués à la propreté était un des axes forts du projet pour la commune que nous vous avions présenté au printemps. Vous étiez nombreux à nous avoir dit que c’était une des propositions les plus importantes à vos yeux. Une étape majeure est franchie avec la désignation d’un nouveau prestataire, la mise en place d’un nouveau marché aux clauses plus précises et avec une enveloppe budgétaire augmentée d’un quart. Cet effort accru est rendu possible par la sobriété des dépenses de fonctionnement mis en place depuis des années.

Il faut saluer également le travail de la Police municipale dont les nouveaux outils permettent d’identifier régulièrement des auteurs de dépôt sauvage. La lutte contre ce fléau est difficile, mais les identifications sont de plus en plus fréquentes et les amendes sont lourdes. Que les délinquants se passent le mot, ils prennent un vrai risque en ne respectant pas l’environnement à Brétigny.

La défense du cadre de vie est un travail au long cours. Demain, d’autres actions encore sont prévues, nous en reparlerons.

Les dépenses de fonctionnement pour la vie quotidienne ne doivent pas nous empêcher de préparer l’avenir. Le projet de nouvelle école a franchi plusieurs étapes majeures cet été. A la fin du mois de juillet, nous avons validé « l’avant-projet définitif », et après instruction par les services, j’ai pu signer la semaine dernière le permis de construire.

C’est un projet majeur pour notre commune dont nous vous présentons les grandes lignes dans ce numéro de Paroles. C’est un projet que nous avons voulu autant que possible sobre sur le plan budgétaire, vertueux sur le plan environnemental, attentif au « confort d’été » car les épisodes de forte chaleur sont de plus en plus fréquents en période scolaire, et instruit par les enseignements des projets passés. Cette nouvelle école est un investissement très important qui permettra d’accueillir les enfants brétignolais dans les meilleures conditions. A l’instar du terrain synthétique de rugby livré au début de l’année, et des terrains synthétiques de foot réalisés cet été, cette future école permettra d’adapter nos infrastructures à la croissance notre commune.

Rapidement, mais sûrement, Brétigny a su s’adapter aux nécessités de la pandémie ; lentement, mais sûrement, Brétigny s’adapte aux nécessités et défis du long terme.

Dans cette période compliquée que nous traversons, prenez soin de vous.

 

Le Maire
Nicolas Méary

112 Partages