Modernisation des écoles : des équipements numériques pour Brétigny

25 classes des écoles élémentaires de Brétigny sont équipées depuis quelques jours de vidéoprojecteurs interactifs. En complément des tablettes déployées jusqu’alors en phase test, ces outils numériques, incontournables pour les nouvelles générations, sont les premiers jalons d’un plan d’équipement porté par l'équipe municipale en faveur de l’apprentissage et de la réussite scolaire.

 

 

La Ville poursuit bien sûr ses investissements dans les locaux et pour le matériel scolaire. Depuis 2020, elle s’est aussi lancée dans la modernisation des équipements éducatifs, en étroite collaboration avec l’inspectrice et la conseillère pédagogique numérique de l’Éducation Nationale et en concertation avec les enseignants. L’équipement numérique des écoles de Brétigny-sur-Orge facilite l’accès des élèves aux nouvelles technologies et permet aux enseignants qui le souhaitent d’utiliser des modalités pédagogiques innovantes.

 

 

“Favoriser l’apprentissage et l’épanouissement des enfants est un choix clair, déterminé et résolu de notre équipe municipale. Ce plan ambitieux de développement numérique dans les écoles que nous portons, faisait partie de nos projets pour ce mandat. Il est devenu encore plus important avec la crise sanitaire.” 

Nicolas Méary, Maire de Brétigny-sur-Orge

 

 

DES OUTILS INTERACTIFS QUI STIMULENT L’APPRENTISSAGE

Jamais apprendre ses tables de multiplication n’a semblé si amusant et divertissant. Mardi 12 janvier 2021, dans l’école Jean Jaurès, le vidéoprojecteur interactif installé depuis quelques jours dans la classe de CE2 de Madame Laborde, projette au tableau des problèmes à résoudre sous la forme d’un jeu de cartes à retourner. 3X1…3×2…3×3…3×4… L’enthousiasme des enfants à se prêter au jeu de la bonne réponse est unanime et surprenant. L’intérêt principal des outils numériques est de rendre les élèves actifs et participatifs. Cela stimule leur rapport à l’apprentissage, parfois même de façon ludique. De plus, le rapport de l’élève à ses erreurs est complètement transformé.

 

“Ce nouveau tableau, c’est comme un petit jeu. J’aime bien ça car c’est plus amusant et ça m’encourage à mieux faire.” 

Lina, élève de CE2

 

“Avec les outils d’apprentissage interactif, l’erreur devient intéressante pour l’élève car elle n’est pas figée. Les enfants peuvent essayer ce qui ne fonctionne pas, et se reprendre. Ils sont beaucoup plus engagés dans le processus d’apprentissage.”

Céline Martinage Conseillère pédagogique aux Usages Numériques de l’Éducation Nationale

 

 

 

 

 

UN PLAN D’ÉQUIPEMENT PLURIANNUEL CONCERTÉ

Le programme porté par la ville se déploie sur les 4 années à venir. Il est le résultat d’un dialogue avec la communauté éducative. Ainsi, des élus, des directeurs d’écoles, des enseignants, une conseillère pédagogique aux usages numériques de l’Académie et le service Enfance de la Ville se sont réunis depuis quelques mois afin de définir, en concertation, le cahier des charges de ce projet éducatif. Ce groupe de travail a vocation à préciser toutes les modalités de ce déploiement pour les années à venir.

 

 

“La concertation a été ouverte par la Ville avec la communauté éducative afin de faciliter la continuité pédagogique au plus près des besoins réels des enseignants Brétignolais.”

Mathieu Bétrancourt, Adjoint délégué à l’Enfance et au Handicap

 

 

 

DES ENSEIGNANTS ENGAGÉS DANS DES PROCESSUS PÉDAGOGIQUES INNOVANTS

Sur la base du volontariat, les enseignants engagés dans cette démarche bousculent les habitudes traditionnelles d’enseignement et jouent un rôle déterminant pour l’évolution et la transmission de ces nouvelles pratiques. “Les possibilités sont considérables. Le travail avec les élèves est beaucoup plus fluide et les enfants adorent ça. La seule difficulté aujourd’hui pour l’enseignant, c’est de se former. Cela prend du temps mais c’est passionnant”, explique Isabelle Laborde, enseignante à l’école Jean Jaurès. Passionnée par les pratiques numériques à même de pouvoir améliorer et faciliter l’apprentissage des enfants (dès lors qu’on en fait bon usage), Isabelle s’est naturellement impliquée dans le projet porté par la Ville. Comme d’autres enseignants de Brétigny, elle prend part activement au groupe de travail souhaité par les élus. Ce faisant, sa classe est désormais équipée d’un vidéoprojecteur interactif dont elle explore les potentialités et initie les bonnes pratiques. Par ailleurs, membre du Groupe numérique de l’Essonne au sein de l’Éducation Nationale et Ambassadrice du numérique sur le département, elle met en commun son expérience au sein de cet espace collectif.

 

“Nous sommes attentifs à faire évoluer notre ville, à l’école comme dans l’ensemble du parcours de vie des Brétignolais. Le déploiement de la Fibre optique en cours permettra d’accompagner les nouveaux usages du Numérique.”

Clément Margueritte, Conseiller municipal délégué à la Ville Numérique