L’engagement de Brétigny pour préserver ses espaces verts

La nature occupe une place de choix à Brétigny-sur-Orge. Tout en se développant, la ville veille, dans son aménagement urbain, à préserver son cadre de vie aux portes de la campagne. Gestion rigoureuse des espaces verts, Zéro Phyto,  élagage raisonné, plantation d'essences végétales adaptées, découvrez  les pratiques environnementales mises en œuvre à Brétigny pour valoriser ses espaces verts et son patrimoine arboré remarquable.

Une gestion rigoureuse des espaces verts dans la Ville

Une ville aux pratiques environnementales respectueuses
Brétigny est une ville verte. Les agents de la Régie des Espaces Verts et du Service Voirie Propreté œuvrent tout au long de l’année pour l’entretien et la floraison des nombreux massifs en ville, ronds-points, pelouses et accotements. Avec l’appui d’une politique environnementale engagée, Brétigny prend les devants, depuis des années, sur les bonnes pratiques écologiques.

Zéro phyto : les terrains sportifs  également concernés
Conformément à la loi Labbé (2014), mais en avance déjà sur l’entrée en vigueur de cette loi, la Ville est dite ZÉRO PHYTO : elle n’a plus recours à l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts. Intégrer de telles contraintes nécessite de l’ingéniosité. C’est pourquoi, le choix a été fait à Brétigny de recourir au PAILLAGE. Mais Brétigny s’engage plus loin encore. Si la loi Labbé fait exception à l’usage des engrais pour
les terrains de sport, la Ville choisit d’aller au bout de la démarche et ne fait pas non plus usage de produits phytosanitaires sur ses pelouses sportives.

Une année  au service des espaces verts

Politique de plantation des arbres
Brétigny est une ville particulièrement arborée. Elle compte des arbres remarquables. 105 espèces sont référencées et bientôt 2 Arboretums proposeront des balades avec des panneaux qui identifient ces espèces. La municipalité prend soin de ses arbres et porte une forte politique de plantation. Le projet de planter
30 000 arbres en dix ans suit son cours et 2 300 arbres supplémentaires, financés par le Conseil départemental de l’Essonne, viennent de prendre place le long de la RD19 en ce début d’année 2021. Au mois de décembre 2020, 21 arbres ont été plantés par les services techniques dans des écoles et autres lieux de la ville. Enfin, lorsque la mise en sécurité des espaces publics, comme les parcs, impose que certains arbres malades soient abattus, elle donne lieu à de nouvelles plantations.

Entretien courant
500m2 de surface de massifs fleuris sont entretenus par les équipes municipales, paillés et garnis de plantes et fleurs vivaces et bisannuelles de préférence. 54 suspensions sont réparties en ville. L’entretien courant des espaces verts nécessite également de la taille, de la tonte, et le ramassage des feuilles. Pour les accotements, 5 km sont réalisés en fauchage manuel et  53 km en fauchage mécanique. Le “zéro phyto” conduit aussi à d’importants travaux de désherbage puisqu’aucun traitement chimique n’est plus utilisé.

Paillage organique
A Brétigny-sur-Orge, rien ne se perd. Les coupes issues de l’élagage sont collectées et broyées pour alimenter les besoins en paillage des massifs. Il n’est plus nécessaire de conduire les déchets végétaux  en décharge. 3 à 5 cm de paillage sont répartis sur les massifs de 3 à 4 fois par an. En l’absence de tout recours aux engrais, le paillage est une alternative nécessaire aux plantes. Il présente de nombreux avantages : il nourrit la terre en se décomposant, il isole, il retient l’humidité ce qui induit des économies importantes d’eau. Il ralentit la pousse des mauvaises herbes et facilite le désherbage. Enfin, il est naturellement esthétique au sein des massifs.

Massifs fleuris : “le mélange de Brétigny”
Depuis 2015, la ville a recours à la plantation de bulbes de vivaces pour un fleurissement à la fois pérenne et économique de ses espaces verts. Spécialement conçus pour la ville et baptisés Mélange de Brétigny, ces bulbes, une fois plantés, permettent des floraisons successives au fil des saisons. De plus, ils se “naturalisent”, c’est à dire, qu’ils restent en terre et refleurissent durant 7 années successives. En 2019 et 2020, 120 000 bulbes ont été plantés en ville.

Les équipes des espaces verts
La régie des espaces verts est constituée de 15 agents. 4 équipes sont réparties dans 4 secteurs en ville. Une équipe supplémentaire se consacre à l’entretien des terrains sportifs. De plus, l’unité écologique vient compléter les effectifs : rattachée aux services de la voirie et de la propreté urbaine et constituée de 3 agents, elle assure le débroussaillage et désherbage des accotements et voies piétonnes.

Un patrimoine arboré remarquable à Brétigny

Un diagnostic phytosanitaire* exigeant pour sécuriser nos parcs et référencer nos arbres
Afin de mieux connaître la population d’arbres de nos arboretums et mettre en sécurité nos parcs et espaces publics, la ville a souhaité l’intervention des experts de l’entreprise SILVAVENIR. Le diagnostic phytosanitaire* qui en découle recense et expertise chacun des 383 arbres du parc du Carouge et 214 arbres du parc La Fontaine. L’étude commandée par la ville a également permis de constituer une base de données permettant d’identifier, géolocaliser et caractériser chacun de ses arbres selon près de 30 critères différents. La Ville se dote ainsi des moyens de suivre précisément l’évolution de ses arbres dans le temps.

*Retrouvez ci-contre l’intégralité des diagnostics des parcs du Carouge et Lafontaine

Un abattage parfois nécessaire
À Brétigny, comme ailleurs, l’arbre en ville est une responsabilité. Les arbres sont vivants et ils s’abîment et tombent malade parfois. Parmi les 597 arbres étudiés avec soin par les techniciens forestiers, 21 arbres seront abattus en janvier 2021 afin de garantir la sécurité des promenades. Ils seront remplacés par d’autres spécimens dès l’hiver prochain.

Une taille des arbres “raisonnée”
Concernant l’entretien de ses arbres et arbustes en ville, Brétigny progresse dans la compréhension des mécanismes des arbres et pratique une taille et un élagage dit “raisonnés”. Les branchages intérieurs sont élagués pour alléger la structure végétale mais les branchages aériens et le port naturel de l’arbre sont préservés. Il s’agit d’une taille douce.
Cette méthode prend en compte le bien-être des arbres tout en permettant de sécuriser les espaces publics fréquentés par les piétons, les cyclistes et les véhicules motorisés de toutes tailles.
Dans le cas particulier des boulevards, la Ville est pleinement consciente que le principe de taille des arbres en plateau rideau peut fragiliser certains sujets. Cependant, elle reste la seule méthode réalisable pour les sujets anciens dont la taille a déjà été effectuée selon cette technique.
Après analyse des services municipaux, le Maire a pris la décision de réduire les opérations d’élagage en rideau à un passage tous les 2 ans et de n’intervenir qu’en cas de dégagement nécessaire aux caméras de vidéo protection ou de sécurisation de l’espace public.
Aujourd’hui à Brétigny, lorsqu’il y a des plantations d’arbres en site urbain, un travail est fait sur le choix des essences de manière à éviter ce type de taille et privilégier, au contraire, une taille douce.

30 000 arbres en 10 ans à Brétigny : le point sur l’action n°12

Suite aux Assises de la ville, Brétigny s’est engagée dans un projet ambitieux de plantation de 30 000 arbres en 10 ans. Une mesure emblématique, à l’échelle de la Ville pour lutter contre le dérèglement climatique.
Depuis 2019, les plantations se multiplient et des actions concrètes fédèrent la ville, ses acteurs et tous ses partenaires :

  • Mars 2019 : Le premier arbre de l’opération, Ichiban, qui signifie « numéro 1» en japonais, est un cerisier Bigarreau. Il a été planté en ville par le Maire et Christian Kroll, le Président fondateur d’Écosia, moteur de recherche écoresponsable, qui parraine l’opération brétignolaise.
  • Mars 2019 : premières opérations de gestion forestières afin de rendre à terme accessible le Bois de Beaulieu aux Brétignolais.
  • Mai 2019 : le Conseil Municipal des Enfants a posé son empreinte dans le Parc La Fontaine en plantant 30 arbres.
  • Juin 2019 : inauguration de l’Arboretum du parc du Carouge.
  • Novembre 2019 : le 25, à la Sainte-Catherine, les enfants des classes de CM2 ont pu, chacun, planter un arbre dans le secteur des Joncs Marins. En une journée, ce sont 450 nouvelles pousses qui ont été mises en terre.
  • Novembre 2019 : organisation d’ateliers ouverts aux Brétignolais au parc Clause – Bois-Badeau et plantation de 151 arbres et arbustes pour préparer le prolongement du parc.
  • Août 2020 : inauguration de l’extension du parc Clause – Bois-Badeau.
  • Octobre 2020 : création d’un espace arboré le long de la RD 19 et plantation de 2 300 arbres.
  • Décembre 2020 : plantation de 21 arbres par les services municipaux aux abords des écoles.
  • Premier trimestre 2021 : ouverture du second arboretum au parc La Fontaine.
  • En complément de ces actions, la Ville a demandé à la Sorgem, aménageur du quartier Clause – Bois-Badeau, de s’engager avec les promoteurs, dans le “projet 30 000 arbres”. En intégrant à chaque opération l’obligation de planter des arbres, 2 888 arbres ont ainsi été plantés dans ce quartier depuis 2019.

Soulignons le travail continu des services municipaux en partenariat avec l’Association pour la Défense de l’Environnement et la Maîtrise de l’Urbanisation à Brétigny-sur-Orge (ADEMUB), de réalisation d’un inventaire des arbres remarquables de la commune.

Appel à participation

• Si vous plantez des arbres chez vous, signalez-le nous en indiquant la date de la plantation, l’essence plantée, le nom que vous lui avez donné et une photo.
• D’autres initiatives sont les bienvenues, n’hésitez pas à nous en faire part.

Contact : 30000arbres@mairie-bretigny91.fr

2 300 arbres supplémentaires le long de la RD19

A Brétigny-sur-Orge, l’aménagement paysager de la RD19 a débuté cet automne. Le département de l’Essonne a lancé la création de près de 4 hectares de boisements. 2 300 arbres seront plantés le long de la route départementale en faveur du paysage, de la biodiversité et de lutte contre les nuisances sonores. Ces 2 300 arbres participent pleinement à l’objectif fixé par le Maire, suite aux Assises de la ville,  de planter 30 000 arbres en 10 ans à Brétigny-sur-Orge. Nous nous réjouissons de pouvoir profiter prochainement de cet espace arboré.


Plantation d’un chêne, le lundi 7 décembre, avec Nicolas Méary, Maire de Brétigny-sur-Orge et Vice-président du département de l’Esssonne, François Durovray, Président du Département et de Sophie Rigault, Vice-présidente du Département.

Les arboretums

En juin 2019 était inauguré l’Arboretum du parc du Carouge. Un mois plus tôt, les élus du Conseil Municipal Enfants et le Maire, Nicolas Méary, posaient les bases de l’Arboretum du Parc La Fontaine en y plantant 30 arbres. Désormais, les promenades du Parc du Carouge s’enrichissent, les Brétignolais peuvent découvrir 66 essences d’arbres étiquetées tout au long de leur balade. Au premier trimestre 2021, un second arboretum sera disponible dans le parc de la Fontaine et téléchargeable sur www.bretigny91.fr