Le Parc au coeur de la ville

Avec la démolition de l’usine Clause, le Parc peut désormais être étendu jusqu’à la place Garcia-Lorca. Plusieurs espaces seront créés pour accueillir les Brétignolais.

Perspective d extention du parc CLAUSE BOIS BADEAU

 

« L’extension du Parc a été rendue possible par l’acquisition et la reconversion de la parcelle de l’usine, rappelle le Maire, Nicolas Méary. Après la consultation des habitants, en 2018, nous avons fait le choix de réaliser le parc sur deux tiers de cette parcelle. Le dernier tiers de la surface sera occupée par une opération immobilière qui équilibrera l’opération et permettra de réaliser le futur équipement sportif. L’extension du parc permettra son ouverture sur la place Garcia Lorca, en phase avec notre volonté de faire entrer la nature en plein coeur de ville, pour préserver au maximum l’équilibre entre ville et campagne. » 

En lien avec les services de la Sorgem, aménageur du quartier Clause – Bois-Badeau, la Ville a mené un travail pour faire de cette parcelle un parc plus urbain, plus vivant, avec des espaces pensés pour différentes utilisations (enfants, personnes âgées, jardins familiaux…). 

Alternance de prairie ouverte et d’espaces boisés, cette extension du Parc sera la porte d’entrée du cheminement partant du centre-ville vers les bords de l’Orge. « Nous avons imaginé l’endroit comme une porte d’entrée de la vallée de l’Orge, un coeur de nature dans le quartier, explique Christian Devleeschauwer, Adjoint au Maire délégué à l’Environnement. Il remettra de la verdure et des endroits de respiration au coeur des nouvelles habitations qui se créént. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de réimplanter les jardins familiaux pour les habitants du quartier ainsi qu’un jardin d’ornement qui reliera le parc au  Pavillon des Sorbiers. »

La démolition de l’usine permet ainsi de prendre possession d’un large espace à modeler entièrement. La question des usages a été au centre de la réflexion, en lien avec l’architecte du projet. Ainsi, la parcelle située le long de la rue Georges Charpak accueillera un petit bâtiment ouvert pour créer de l’animation. « Nous pourrons y accueillir des animations musicales, des bals et pourquoi pas des spectacles de plein air, en profitant de la vaste esplanade qui sera créée, » souligne Nicolas Méary. Autour, des équipements viendront compléter le dispositif : une nouvelle aire pour les boulistes, une aire de pique-nique, une aire de jeux pour les enfants, un parcours de sport… 

Étendre le parc permettra de renforcer les espaces verts. « Cela s’inscrit dans le travail de résilience de la commune au dérèglement climatique, explique Christian Devleeschauwer. On le sait, chaque arbre planté contribue à lutter contre le réchauffement climatique. Et au vu de la canicule qui nous a touché dans les derniers jours de juin, ces plantations seront une part de l’indispensable effort que nous devons faire pour la planète. »

1 hectare

C’est la surface de l’extension du Parc Clause – Bois-Badeau qui sera aménagée dans les prochains mois.

 

3 QUESTIONS À…

Didier JOUIN, Adjoint au Maire délégué à l’Urbanisme et Christian DEVLEESCHAUWER, Adjoint au Maire délégué à l’Environnement

Le rachat, puis la démolition de l’usine Clause ont permis à la ville de prendre possession d’une très vaste parcelle. Comment avez-vous travaillé à ce projet ?

DJ : La dangerosité de l’usine Clause, régulièrement squattée et même incendiée, en partie, fin 2017, nous a conduit à faire pression sur le propriétaire pour qu’il vende enfin la parcelle à la commune, début 2018. Dès l’accord sur la cession, nous avons travaillé au réaménagement de cet espace, en associant les Brétignolais à cette réflexion. De nombreuses idées avaient émergé lors de la réunion publique, le 13 avril 2018. Nous les avons étudiées et, avec l’architecte, nous avons travaillé à la réalisation du projet, imaginé des espaces différenciés, des espaces de vie, des espaces d’animation et de convivialité. 

Faire entrer le vert dans le centre-ville a été, dès le départ, une priorité dans le projet.

CD : Le programme immobilier imaginé par nos prédécesseurs impose des espaces de respiration, des espaces verts et boisés et nous sommes ravis de pouvoir réaliser ce parc indispensable au quartier. Du vert, des arbres, des espaces de rencontres, c’est le schéma des parcs dont nous avons besoin dans nos villes. Des aires de repos, mais aussi d’animations. Et l’ouverture prochaine du parc sur la place Garcia Lorca y participe ! Il sera bientôt possible de relier les bords de l’Orge grâce à un cheminement jalonné et réservé aux circulations douces.

À quel moment sera ouverte cette extension ?

DJ : Après la démolition de l’usine à l’automne dernier, nous avons pu préparer ce projet qui devrait voir le jour au printemps prochain. Le chantier est vaste, mais le terrain a été préparé au moment des travaux précédents. Il a été dépollué et est prêt à accueillir les différents équipements. Il évoluera dans le futur avec les différentes plantations qui transformeront cette parcelle en parc à part entière.