Au Multi-accueil des Petits Pas, la parole se signe

Dans les différentes salles du Multi-accueil des Petits Pas, il n’est pas etonnant de voir les mains des professionnelles s’animer. Depuis maintenant quelques années, l’apprentissage de la communication dans la structure associe le langage de la parole au langage signé.

 

L’histoire commence il y a 4 ans lorsque le Multi-accueil, situé avenue Normandie-Niemen, prend en charge un petit garçon atteint de Trisomie 21. L’enfant, accompagné dans son développement par des professionnels du SESSAD de Brétigny, apprend à communiquer grâce à la langue des signes.

Pour l’épanouissement de l’enfant, les auxiliaires commencent à apprendre quelques mots, puis par mimétisme, les autres bambins reproduisent les gestes pour exprimer leurs émotions, leurs besoins et leurs envies.

Au vu des effets bénéfiques remarqués sur les enfants, le service municipal décide de former ses équipes pour utiliser ce langage quotidiennement.

En effet, les professionnels de la crèche expliquent que la parole, bien que necessaire pour un enfant qui en a les capacités, est un apprentissage dont la durée d’aquisition peut varier. Le geste, en comparaison, est plus vite compris et associé aux sentiments et idées que l’enfant souhaite exprimer. En adoptant le langage des signes en complément de la parole, l’enfant evite toute frustation due à une incomprehénsion de ce qu’il ressent.

« Je me rappelle d’une petite fille qui pleurait à chaque fin de repas, raconte Delphine Laurac, educatrice de jeunes enfants et adjointe à la direction du Multi-accueil. Un jour, elle a exprimé grâce au geste le mot ‘encore’ et nous avons enfin compris à quoi était dû ses pleurs. »

La pratique est maintenant complétement intégrée dans les méthodes pedagogiques de l’équipe. Une brochure est distribuée aux parents pour les informer de ce langage et leur donner le goût de signer à leur tour.

« Pour accentuer notre volonté de developper ce langage, nous avons affiché, dans tous les lieux du Multi-accueil, des fiches mémo permettant aux nouvelles auxiliaires mais aussi aux parents d’apprendre le lexique de base des émotions, des actions et des soins, » explique Anne-Sophie Agut, directrice de la structure.

La langue des signes joue un rôle primordial dans cette période où le masque est porté par tous les professionnels. Les enfants ne voyant plus bouger les lèvres de leurs auxiliaires, le langage signé devient un complément essentiel à la voix.

Pour découvrir cette pratique vous pouvez visionner une vidéo de présentation réalisée par l’équipe du Multi-accueil, qui travaille à améliorer continuellement le bien-être des touts petits.

 

 

Retrouvez toutes les informations sur le Multi-accueil les Petits Pas et sur l’action petite enfance à Brétigny-sur-orge sur la page dédiée en cliquant ici.