Vous êtes ici : Accueil / Votre ville / Les actualités du service environnement

Les actualités du service environnement

Les pyrus du boulevard de la République essaiment en ville

Une quinzaine de poiriers de Chine (ou pyrus calleryana ‘Chanticleer’), ont été plantés dans différents lieux de la Ville. Cette essence ornementale, par ailleurs implantée sur le Boulevard de la République, est particulièrement intéressante pour sa floraison printanière et ses couleurs flamboyantes en automne.
Ces arbres viendront égayer les secteurs du marché, de l’école Gabriel Chevrier, le chemin des Tuileries, l’allée Carpentier….

Réaménagement du parc du bassin du Carouge

Le Syndicat de l’Orge, gestionnaire de l’Orge et de ses abords, a entrepris d’importants travaux sur le parking de l’entrée Nord de l’espace naturel du Carouge, situé à la sortie de la N 104.Créée il y a environ 20 ans, cette aire de stationnement ouverte au public présentait des problèmes majeurs, notamment concernant l’imperméabilité des revêtements de sol, l’obsolescence de sa gestion des eaux pluviales, sa signalétique inexistante, l’usure de ses matériaux et des problèmes liés à la sécurité (vandalisme).Le projet répond à quatre objectifs principaux : Améliorer la visibilité de l’entrée du site, ainsi que la création d’une aire de stationnement perméable réalisée avec des matériaux durables (17 places dont 1 PMR) Renforcer la sécurité des accès piétons indépendants des accès véhicules, Optimiser la gestion de l’eau par le reprofilage des noues existantes Réaliser une intervention pour réduire la surface occupée par la Renouée du JaponD’un point de vue paysager, ces travaux valoriseront la vue sur le bassin du Carouge et sur le plan écologique le revêtement en dalles alvéolées permettra de préserver la ressource en eau du sol en infiltrant les eaux pluviales à la parcelle.En parallèle, ce chantier comportera une zone expérimentale de traitement contre la Renouée du Japon, plante invasive qui évolue au détriment des espèces locales. Plusieurs expérimentations seront réalisées : un essai de mise en eau de zone infestée, le fauchage avec la plantation d’arbustes denses pour créer de la compétition avec la végétation avoisinante et en dernier lieu l’enfouissement de terres infestées sur le site. Cette expérience vise à réduire les coûts de lutte contre la Renouée du Japon.

Réaménagement paysager de la ruelle du Chemin de fer

La ruelle du chemin de fer, axe piétonnier fortement fréquenté, fait l’objet d’un réaménagement paysagé complet. Le catalogue végétal a été conçu pour vous proposer des essences pérennes dont l’intérêt ne se résume pas à un fleurissement printanier abondant de courte durée. Au programme : ambiance de sous-bois, succession de couleurs au fil des saisons, plantes mellifères. Des refuges pour oiseaux, réalisés par les TAP des écoles Louise Michel et Jean Moulin, viendront compléter cet ensemble végétal.
L’équipe espaces verts du centre-ville travaille ainsi à créer un espace qui fera le bonheur de tous. N’oublions pas de respecter leur travail : mégots, déjections canines et autres déchets trouveront facilement leur place dans les nombreuses poubelles réparties en ville.

Lutte contre les chenilles processionnaires

La chenille processionnaire du pin correspond au stade larvaire d’un papillon, le Thaumetopoea pityocampa. Si ce dernier est inoffensif, sa chenille est reconnue comme nuisible. Elle se nourrit des aiguilles de certains conifères (pins, cèdres…) et provoque des irritations pouvant se révéler dangereuses pour l’homme et mortelle pour les animaux.
La Ville traite sur son territoire les différents arbres touchés. Pour être efficace cette démarche doit également être mise en œuvre par chaque Brétignolais concerné (obligation par arrêté municipal – 075-2016). Suivant son stade de développement, plusieurs méthodes peuvent être employées (piégeages, lutte biologique…). Dans tous les cas, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel agréé. INFOS : 01 60 84 90 50

Plantation de chênes

Suite à des incivilités, des chênes ont été abîmés dans la rue Louis-Sébastien Lenormand. Ils ont été remplacés. Dans le but de conserver une homogénéité avec les végétaux présents, l’essence reste inchangée :Quercus robur Fastigiata ‘koster’. Ce chêne présente un port élancé et un système racinaire pivotant, adapté aux alignements de voirie.

Petite pousse deviendra grande

En attendant l’arrivée des beaux jours, semons, ici et là, quelques graines qui viendront fleurir et embellir la Ville de mille couleurs. Parce que chaque Brétignolais est avant tout acteur de son cadre de vie, nous vous invitons, cette année encore, à participer au concours des Maisons et Balcons fleuris.
Que l’on soit en appartement ou en pavillon, chacun peut participer au fleurissement de son quartier. Une plante ici, un arbuste là... Chaque plantation, même la plus modeste, viendra enrichir le patrimoine végétal de la commune. Le jury effectuera deux passages pour juger le fleurissement printanier et estival.

Des allées végétalisées au cimetière

Durant une année, la Ville va expérimenter la végétalisation des allées du cimetière, à l’instar de nombreuses communes françaises.
La démarche « zéro phyto » engagée progressivement par la Ville depuis une dizaine d’années répond à des exigences environnementales légitimes. Plus de produits chimiques, mais un travail manuel important et une utilisation de gaz assez massive pour traiter les mauvaises herbes (environ 90 bonbonnes par an) pour nettoyer les allées du cimetières. Si le coût est important et l’efficacité du système peu satisfaisante (les herbes repoussent alors que les agents traitent un autre secteur), l’impact sur l’environnement pose aussi question.
« Certains Brétignolais pensent que le cimetière est mal entretenu, explique Christian Devleeschauwer, Adjoint au Maire délégué à l’Environnement. L’entretien, par les deux gardiens, représente aujourd’hui 90 jours de travail par an et il faut reconnaître que ce travail manuel difficile ne donne pas les résultats que nos concitoyens peuvent attendre. »
Pour pallier cette difficulté, la Ville a décidé d’expérimenter la végétalisation des allées. « De nombreuses villes ont adopté cette pratique, souligne Christian Devleeschauwer : Versailles, Strasbourg, Fontainebleau... Nous testerons la végétalisation sur deux allées, pour commencer. Sur la première, nous laisserons pousser la flore spontanée et de la tondre très régulièrement pour obtenir des allées propres et vertes. Le résultat sera visible progressivement et donnera au cimetière un aspect propre.
Sur la seconde allée, nous planterons deux types de plantes couvre-sol, sustitut de gazon, adaptées au sol sec et au piétinement. Après quelques mois, nous ferons le bilan de cette expérimentation, avant de la généraliser dans l’ensemble des allées du cimetière. »
RAPPEL : l’entretien du bord des tombes est de la responsabilité des concessionnaires.

Le boulevard de la République vous ouvre ses voies...

Après neuf mois de travaux, les travaux du boulevard de la République se terminent. Une nouvelle voirie, de nouveaux trottoirs, de nouveaux arbres plantés pour remplacer les platanes malades... c’est une nouvelle vie pour cette voie historique de notre ville. Petit panorama de cette porte d’entrée dans notre centre-ville.

Les enfants mettent la main à la pâte

Les enfants de l’accueil de loisirs de l’école Gabriel Chevrier ont participé aux plantations du boulevard de la République. Durant deux heures, accompagnés des agents du service Environnement, ils ont mis en terre des plantes, sous l’oeil avisé de Christiane Lecoustey, Christian Devleeschauwer et Christine Berniau-Bachelier, venus les féliciter.

Éco-pâturage : la famille s’agrandit

Banane a le plaisir de vous annoncer la naissance de Pirouette et Cacahouète. Alors que moutons, vaches et chèvres ont repris leur quartier d’hiver dans leurs étables respectives, Banane a été surprise par un cadeau de Noël prématuré. C’est dans la nuit du 14 novembre que la jeune maman a eu le plaisir d’accueillir ses deux chevreaux.

Reconduction de la campagne de stérilisation des chats errants

Depuis plus d’un an et demi, la Ville s’est engagée dans une démarche de gestion des chats errants, problématique commune à toutes les villes. Grâce à un partenariat avec la fondation 30 Millions d’amis et dans le but de limiter leur multiplication, ces derniers sont stérilisés puis relâchés sur leur lieu initial de capture. Pour une meilleure efficacité, les campagnes de stérilisation s’effectuent quartier par quartier. Le prochain quartier qui fera l’objet d’une intervention sera le quartier des Ardrets.
Si vous souhaitez participer bénévolement à cette opération (capture du chat, suivi de leur état de santé, transports chez le vétérinaire….), ou adopter l’un de ces chats, vous pouvez contacter le service environnement.
INFOS : chats-errants@mairie-bretigny91.fr



 
Haut de page