Vous êtes ici : Accueil / Votre mairie / Les tribunes du mois

Votre mairie

Les tribunes du mois

Les textes émanant de ces tribunes n’engagent pas la responsabilité de la municipalité.

Tribune des élus de la majorité

Majorité municipale « La Relève »

Deux caméras de la ville ont subi des actes de vandalisme récurrents. Nous condamnons fermement de tels actes irresponsables qui renforcent notre conviction sur le bien-fondé de la vidéoprotection que nous sommes fiers d’avoir adoptée en conseil municipal. Chaque dégradation coûte à la commune, mais nous assumons de telles dépenses.
Des moyens importants sont mobilisés pour arrêter les auteurs, l’enquête est en cours, elle progresse.
À l’appui de la détermination déjà exprimée par le maire, nous continuerons résolument dans cette voie. Contrairement à certains propos publics, de tels actes révèlent toute l’utilité de la vidéoprotection dont les dispositifs et implantations ont été définis avec la Police nationale.
D’autant que la vidéoprotection a déjà permis d’engranger des éléments d’informations utiles à la résolution de plusieurs affaires.
Toujours en lien avec la Police nationale un motard indélicat perturbait la vie du quartier La Fontaine. L’engin, non conforme au Code de la route, sur lequel il réalisait ses “exploits” a été confisqué. C’est un début, pas à pas le respect des règles de vie collective doit redevenir la norme. Nous poursuivrons nos efforts en ce sens, que nul ne doute de notre résolution.
Nous étions heureux de croiser nombre d’entre vous dimanche dernier pour le scrutin des élections européennes. La participation a été plus importante que prévu tant mieux. Les dimanches de vote sont des moments essentiels de notre vie démocratique. Il faut souligner et l’en remercier, même si cela peut paraître normal, la contribution de Philippe Camo, seul élu d’opposition à avoir pris la peine de participer à la tenue d’un bureau de vote. Au-delà, merci à tous les Brétignolais qui d’une manière ou d’une autre ont fait vivre notre démocratie.

Votre majorité municipale

Tribune des élus de la minorité

Socialistes et Républicains / Europe Ecologie - Les Verts / Communistes et partenaires

O miracle de l’électoralisme ! Depuis 2014 qu’il s’est installé dans son bureau, refait à neuf, après une campagne calomnieuse, le Maire n’a cessé de nous imposer une cure d’austérité budgétaire jamais vue. A la ville, au personnel communal et par conséquent aux Brétignolais.es, qui ont vu les services auxquels ils aspiraient, fondrent comme neige au soleil durant sa mandature!
Mais voici qu’à la veille des municipales, on nous sert la grosse ficelle…Lors du budget 2019, le dernier de son mandat, « des marges de manœuvre » sont trouvées. Ben voyons ! Sur la base d’un audit financier discutable, commandité par le Maire en 2014, l’idée était donc celle-ci : l’austérité pour Brétigny et le « serrage de ceinture » pendant 5 ans et pour la dernière année, on ressort quelques noisettes mises au grenier, enrobées d’un plan de communication, d’« Assises de la Ville » chères et instrumentalisées en ce sens, juste avant les élections. Le tout parsemé d’annonces tous azimuts, pour tenter de se faire réélire en 2020.
Ici je te plante des fleurs et des arbres, là je t’annonce une école, un centre loisirs ou encore quelques moyens pour les structures sportives. Ici ou là, je sors les équipements prévus par « les prédécesseurs » comme il dit. Il en va ainsi pour le parking, le gymnase du Bois Badeau, le CFA réhabilité...Enfin, 5 ans après avoir été élus, le Maire et son équipe pensent qu’il faut s’occuper de la jeunesse !
Non mais, sincèrement c’est de la gestion ça ? On en « bave » durant cinq ans, la ville s’est dégradée (propreté, sécurité…) mais pour « l’année électorale », on nous joue aujourd’hui la partition de « l’annonce de projets » ! Où se situe la responsabilité de gestion d’une ville, dans cette affaire ? Où est la part de l’humain, dans une telle conception de la cité?
Car on nous reconnaitra une cohérence. Celle d’avoir toujours considéré qu’il fallait investir tant pour les besoins immédiats tout en s’inscrivant dans l’avenir, que dans une vision globale et à long terme de la ville, avec une seule préoccupation, l’intérêt de tous les Brétignolais.
La ville change, « trop vite », selon le Maire, qui répète cette ritournelle à chaque Conseil municipal. Mais en 6 ans de pouvoir municipal, cumulant ambitions personnelles et fonctions, le Maire, Vice Président de l’Agglomération et du Conseil Départemental, qu’aura-t-il fait de ces 3 mandats, pour la ville, pour les Brétignolais.es?

Jocelyne Garric, Philippe Camo, Sandra Afonso-Machado, Steevy Gustave, Sylvie Daeninck, Jean-Luc Moncel, Elisabeth Petit, Mauricette Dimeur Viana

Libres et indépendants pour Brétigny-sur-Orge

Tribune non communiqué



 
Haut de page