Vous êtes ici : Accueil / Votre mairie / Les tribunes du mois

Votre mairie

Les tribunes du mois

Les textes émanant de ces tribunes n’engagent pas la responsabilité de la municipalité.

Tribune des élus de la majorité

Majorité municipale « La Relève »

Un jour par an, nous votons le budget, mais les 364 autres jours, le budget de la commune est un sujet de frustration. Il faut dire « non », dire « plus tard, » « pas autant, » « pas cette année. » Pour contenir nos dépenses, nos efforts sont quotidiens. Ces efforts, chacun les partage en acceptant un peu moins de services et parfois des tarifs en hausse. Ces efforts étaient nécessaires car, à Brétigny, nos impôts se situaient sensiblement au-dessus de la moyenne des villes de même importance ; aujourd’hui, Brétigny est repassé en dessous de cette moyenne. Ces efforts restent nécessaires car Brétigny grandit et il faut investir dans des locaux scolaires et dans des locaux sportifs. Déjà, chaque année, au moins un jour par an, ces efforts nous permettent d’être fiers de voter des taux d’imposition absolument stables. Ce mois-ci, avec la même fierté, nous allons voter les taux communaux d’imposition 2018 qui sont les mêmes que les taux 2014. Nous nous y étions engagés et, malgré le désengagement de l’État envers les communes, nous tenons cet engagement.
Lors du débat d’orientations budgétaires qui précède de quelques semaines le vote du budget, l’opposition demandait des dépenses supplémentaires dans bien des domaines, sans envisager aucune économie pour compenser. De telles propositions n’ont pas de sens, elles sont évidemment irréalisables sans augmenter les impôts.

Quant à nous, nous voterons un budget responsable et exempt de toute fausse promesse.

Votre majorité municipale

Tribune des élus de la minorité

Socialistes et Républicains / Europe Ecologie - Les Verts / Communistes et partenaires

Lors du Conseil Municipal du 15 février le 4ème budget depuis l’élection de Nicolas Méary a été présenté au travers du document d’orientation budgétaire. Depuis 4 ans nous n’avons entendu que les mots « restriction » « réduction » « diminution » et surtout surtout et avant tout la « sobriété » ! Les seuls objectifs affichés par la municipalité consistent à réduire les dépenses. Nous élus de gauche souhaiterions un peu plus d’ambition pour notre ville. La maîtrise des dépenses se traduit principalement par la réduction de la masse salariale. C’est inacceptable ! Ce n’est pas une bonne solution pour les agents de la ville, ce n’est pas non plus une bonne solution pour les habitants dont le niveau de service est réduit d’autant. Nous élus de gauche ne pouvons partager cette politique de gestion des ressources humaines. Dans ce document présentant les orientations budgétaires pour 2018, les priorités sont en faveur de la jeunesse et de la culture et le renforcement de la sécurité et la propreté. Effectivement côté propreté notre ville s’est bien dégradée, un retour à une qualité de vie normale pour les Brétignolais est un minimum. Concernant les impôts locaux, il faut savoir que les valeurs locatives foncières sont revalorisées de 1,2 % en 2018 au lieu de 0,4 en 2017 ce qui aura une conséquence lourde sur le montant des impôts payés par les habitants même avec le maintien des taux. Nous élus de gauche proposons au maire de baisser les taux pour compenser cette augmentation des bases. Nous souhaitons que le niveau des impôts locaux des brétignolais soit préservé et qu’ils bénéficient d’un service public correspondant à leurs attentes avec une ville qui leur apporte de l’emploi, du commerce, des loisirs et un environnement de qualité. Est-ce trop demander ?

Jocelyne Garric, Philippe Camo, Sandra Afonso Machado, Steevy Gustave, Sylvie Daeninck, Jean-Luc Moncel, Elisabeth Petit



 
Haut de page