Vous êtes ici : Accueil / Votre mairie / Le mot du Maire

Votre mairie

Le mot du Maire

Lors du week-end du 9 au 11 juin, le Download Festival a connu un franc succès. Si l’on met à part des problèmes de circulation et de stationnement, principalement le 9, et quelques autres incidents, tous mineurs, qui pourront être évités ou améliorés pour la suite. Un festival très populaire a donc pu réussir sur les terrains de l’ancien Centre d’Essais en Vol. C’est bien et cela est dû à la mobilisation de tous et notamment au professionnalisme des organisateurs et à la vigilance des services d’ordre et de sécurité. En revanche, pour le second festival prévu, celui qui devait avoir lieu ce week-end, les moyens d’encadrement et de sécurité prévus par les organisateurs et mobilisables par les pouvoirs publics n’étaient pas suffisants. Voilà pourquoi Madame la Préfète, en accord avec les élus, a finalement préféré interdire la manifestation. C’est ainsi, de tels événements appellent une organisation lourde qui doit être dans le même temps précise et sans faille. Mieux vaut un petit nombre de festivals très bien organisés que des événements insuffisamment encadrés.

Mais les terrains de l’ancien Centre d’Essais en Vol, ne sont pas réservés à des événements éphémères, ils sont aussi ouverts à la haute technologie avec l’Irba ou le Cluster drone. Deux milliers d’emplois attendus avec le e-commerce et maintenant se profile un grand projet de permaculture. En effet, le 22 juin, les communes et l’agglomération se sont engagées pour accueillir sur le site un projet agricole expérimental. Depuis longtemps, les élus voulaient du maraîchage-bio sur ce plateau mais, comme tout plateau, il manque d’eau ! Il a donc fallu réfléchir différemment. La permaculture est une agriculture qui vient du passé et qui prépare l’avenir. Respectueuse de l’environnement, elle exclut les produits chimiques, elle est fondée sur une attention fine portée à la biologie des sols et au fonctionnement naturel de l’écosystème et le seul intrant autorisé est l’intelligence agricole. Ainsi, Brétigny, qui a été à la pointe de la science horticole et maraîchère avec Clause et la sélection de graines au début du XXe siècle, redevient terre d’expérimentation et d’innovation agricole. En France, ce devrait être la première ferme d’une telle surface à recourir à la permaculture. Il reste beaucoup de choses à faire, mais une étape essentielle est franchie. Dans ce domaine la seule voie raisonnable est d’expérimenter. Vive l’écologie et vive la science !

Le mois écoulé a été celui des élections législatives. Dans la troisième circonscription de l’Essonne comme au niveau national, vous avez été très nombreux à vouloir donner au nouveau Président une majorité forte. En démocratie, tout procède de l’électeur ; je prends donc acte de cette volonté. Je le fais d’abord en souhaitant bonne chance à Madame Lætitia Romeiro Dias qui est devenue notre députée, ensuite en souhaitant bonne chance à la France. Notre pays a notamment besoin de réformes de structures qui conditionnement le retour de l’emploi et donc le retour de la confiance. C’est la seule voie utile pour sauver notre modèle social. La nomination d’Édouard Philippe, un maire expérimenté, à Matignon nous rassure sur le sérieux et le réalisme des réformes qui se préparent. La France ne peut encore perdre du temps, les électeurs au final ont eu raison de plébisciter la réforme. Je suis heureux d’avoir, au cours de cette campagne, porté des projets au niveau national et je compte bien m’impliquer sur la voie des changements. Pour le reste, je ne suis pas malheureux de mon sort : je reste pleinement Maire de Brétigny et ce mandat me comble.

Avant les vacances, un mot de la rentrée des écoles. Sur les rythmes scolaires, nous ne changerons rien pour la rentrée 2017 pour deux raisons, parce que nous ne voulons rien faire dans la précipitation, le cadre réglementaire n’est même pas précisé, sur un sujet aussi important pour l’organisation des familles. En revanche, nous organiserons une large concertation pour préparer la rentrée 2018 dans de bonnes conditions. Ce qui change en septembre c’est le service de réservation. Pour tout service périscolaire (cantine, études surveillées, TAP), il faudra désormais être inscrit d’avance. Le système retenu sera simple et souple pour les parents et de meilleure gestion pour les services qui pourront ainsi définir avec plus de précision les besoins de personnel. Par ailleurs, le système des menus végétariens, proposés en alternative des menus classiques, qui a été testé et amélioré durant les vacances scolaires, sera généralisé.

Comme chaque année, on se retrouve le 13 juillet au soir au Parc Clause – Bois-Badeau pour notre pique-nique évidemment républicain, le bal traditionnel et le feu d’artifice. Le succès de ce rendez-vous est tel qu’on finirait presque par croire à Brétigny que la fête nationale est le 13 juillet !

Bel été à chacune et chacun d’entre vous.

Le Maire, Nicolas MÉARY



 
Haut de page