Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / Les orientations budgétaires

Les orientations budgétaires

Les orientations budgétaires 2018 Brétigny-sur-Orge

Si la sobriété reste de mise pour les dépenses de fonctionnement, la Municipalité reprend un rythme d’investissements plus important grâce aux efforts menés depuis 2014. Retour sur les orientations budgétaires présentées lors du dernier Conseil municipal.

« 2018, comme nous l’avons promis, sera une nouvelle année sans hausse des taux d’imposition de la commune, souligne Nicolas Méary. Malgré les baisses de dotations continues depuis 2014, malgré les charges accrues liées aux décisions gouvernementales, nous maintenons le cap ! »

Lors de la présentation du Rapport d’Orientations Budgétaires (ROB) devant le Conseil municipal, le 15 février dernier, Cécile Besnard, Adjointe au Maire déléguée aux Finances a présenté le contexte économique dans lequel s’inscrit le budget qui sera voté le 28 mars, et évoqué les projets qui seront développés cette année.

« En 2018, nous observerons une stabilisation des concours financiers de l’État, à travers principalement la dotation forfaitaire, après 4 années consécutives de baisse. Pour notre ville, nous aurons enregistré un manque à gagner de 9,5 millions d’euros cumulés entre 2014 et 2020. »

Dans ce contexte difficile, la Municipalité a décidé de maintenir les taux des taxes communales inchangés. « Nous nous y sommes engagés, nous tenons notre promesse, a rappelé Cécile Besnard. Pour atteindre l’équilibre entre dépenses et recettes, nous poursuivons nos efforts pour contenir les dépenses de fonctionnement malgré les besoins toujours croissants d’une ville qui grandit. »
Sur la base des derniers chiffres disponibles (2016), la commune prélève, pour la première fois, depuis plusieurs années, un produit fiscal par habitant moins important que les autres communes comparables « de la même strate » (594 €/habitant contre 607 €/habitant pour la strate). « Les efforts réalisés par les services municipaux conjugués à notre volonté de ne pas augmenter les taux d’imposition de la commune nous permettent d’afficher de meilleurs résultats que les communes de la même strate. Cet indicateur de bonne gestion des deniers publics nous incite à poursuivre le cap que nous tenons depuis bientôt quatre ans, » se félicite Cécile Besnard.

Les dépenses de personnel subiront cette année une augmentation de l’ordre de 2,8% par rapport au compte administratif provisoire 2017, sous l’effet de facteurs dont la Ville n’a pas la maîtrise : l’effet GVT (Glissement-Vieillissement-Technicité, c’est à dire l’évolution de la carrière des agents) pour 120 000 €, l’augmentation des taux de cotisation et du SMIC, et la compensation de la hausse de la CSG (250 000 €), Enfin, et il s’agit là d’un choix de la Ville, 160 000 € liés à l’adhésion de la commune à l’assurance chômage, qui entraîne un coût supplémentaire à court-terme mais qui sera source d’économies par la suite tout en proposant un meilleur accompagnement dans la durée.

La sobriété s’applique à tous les domaines d’intervention communale, avec néanmoins un effort porté et maintenu sur certains secteurs : jeunesse, culture, propreté, sécurité… « De même, nous maintenons, cette année encore, l’enveloppe dédiée aux subventions aux associations qui participent du dynamisme et de la vitalité locale. »

Prochaine étape : le vote du budget qui aura lieu le mercredi 28 mars, à la Salle Maison Neuve.

D’UNE PIERRE DEUX COUPS
Création d’un équipement sportif et requalification de l’usine Clause

Comme l’a annoncé Nicolas Méary lors de la cérémonie des vœux le 21 janvier dernier, la réalisation d’un nouveau complexe sportif a été avancée pour répondre aux besoins croissants des Brétignolais. La ville grandit, il est nécessaire d’adapter ses infrastructures.

Cet équipement sportif, le premier réalisé à Brétigny depuis très longtemps, inclura un gymnase, un city stade et du stationnement. C’est un investissement majeur pour la commune.

Ce projet est rendu possible dès maintenant grâce au soutien du conseil régional (convention 100 quartiers écologiques et innovants signée avec Jean-Philippe Dugoin-Clément) et grâce au fait que l’indispensable opération de requalification de l’Usine Clause (autour de 7M€ au total) sera équilibrée par la construction à terme de 290 logements supplémentaires.

Cette opération n’augmentera pas le rythme de croissance de la ville, qui est déjà trop rapide, elle prolongera la durée de trois ans la durée de la convention avec la Sorgem.

Les orientations budgétaires 2018 _01

Les orientations budgétaires 2018 _02

Les orientations budgétaires 2018 _03

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page