Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / La maison de santé ouvre ses portes

La maison de santé ouvre ses portes

La maison de santé ouvre ses portes

Située dans le nouvel ensemble, 36 rue du Bois de Châtres, la Maison de santé accueillera les patients dès le 18 septembre.

L’ouverture de la Maison Médicale située dans le quartier Clause - Bois-Badeau, marque une nouvelle étape dans la politique d’amélioration de l’offre de soins. « En 2015, nous avions ouvert une première Maison regroupant plusieurs médecins, rappelle Christiane Lecoustey, Adjointe au Maire déléguée à la Vitalité de Brétigny. Cela répondait à plusieurs objectifs : permettre aux médecins d’exercer dans un cabinet commun, répondant aux normes d’accessibilité et disposant d’un stationnement réservé. Cela nous avait également permis d’enregistrer l’arrivée d’un nouveau praticien à temps plein. »

Une maison plurisdisciplinaire

Ce nouveau bâtiment est composé de deux étages. Au rez-de-chaussée, le Centre dentaire, actuellement installé dans l’ancien centre de santé de l’Institut de Gestion Sociale des Armées (IGESA), près de l’ancien CEV, sera transféré dans la nouvelle Maison de Santé.
Le premier étage accueillera 5 médecins généralistes, 3 infirmières, une sage-femme, une podologue, une orthophoniste, un endocrinologue, et une diététicienne. Deux cabinets sont, dans un premier temps, laissés libres, afin d’accueillir deux nouveaux médecins. « Rechercher de nouveaux praticiens n’est pas chose aisée, actuellement, souligne Christiane Lecoustey. La profession est en pleine mutation et les contraintes qui pèsent sur la formation ne sont pas adaptées. Les jeunes médecins ne sont plus enclins à travailler près de 70 heures par semaine, comme le faisaient leurs aînés, notamment les femmes qui sont de plus en plus nombreuses dans la profession et qui allient au mieux vie personnelle et vie professionnelle. Nous avons, avec le Maire, alerté la Ministre de la Santé et demandé à ce que la politique du Numerus Clausus soit revue, afin de former davantage de médecins. Les villes sont désormais touchées par le désert médical qui ne concernait, auparavant, que les campagnes. Il faut donc y répondre par des mesures nationales qui donneront des solutions aux Brétignolais et aux Français. Nous restons néanmoins actifs dans cette recherche, notamment via la Cellule de Recherche active, lancée en 2015, qui vise à attirer de jeunes médecins, dès leur formation. »

L’avenir du 21 rue du Parc

Les médecins installés au 21 rue du Parc, depuis 2015, déménageront donc en septembre dans ce nouveau bâtiment.
Les locaux laissés vacants conserveront une destination médicale. « Nous travaillons actuellement avec le Centre Dentaire à créer une structure de médecins salariés qui s’installeraient dans les locaux libérés. Ces médecins pourraient, dans un premier temps, être d’anciens praticiens à la retraite qui exerceraient quelques jours par semaine. Cette réflexion devrait aboutir rapidement et augmenter notre offre de soins pour les Brétignolais, explique la Première Adjointe au Maire. Sur ce sujet important, nous maintenons un dialogue constant avec les praticiens, bien conscients des difficultés des Brétignolais, pour trouver des solutions et accueillir de nouveaux médecins à l’avenir. »

2 QUESTIONS À...Christiane Lecoustey

Adjointe au Maire déléguée à à la Vitalité de Brétigny (Commerces, Coeur de ville, Offre de soins, Transversalité, Associations non sportives, Démocratie locale)

Comme de nombreuses communes de grande couronne, Brétigny manque de médecins. Comment l’expliquer ?

Les explications sont multiples. De nombreux médecins partent en retraite (5 sur les 11 médecins brétignolais en 2016) et peinent à être remplacés. Au niveau national, le Numerus Clausus, qui fixe le nombre de médecins à former chaque année, est insuffisant au regard des besoins. De plus, les nouveaux médecins, et c’est compréhensible, ne souhaitent plus sacrifier leur vie personnelle en travaillant 60 ou 70 heures comme le faisaient nos anciens médecins. Ce double phénomène de réduction du temps global de consultation et de formation insuffisante en nombre explique en grande partie les déserts médicaux que nous connaissons. Ajoutons à cela les nouvelles normes, notamment d’accessibilité, et nous comprenons mieux la fermeture de nombreux cabinets à travers le pays.

Comment faire pour y remedier et améliorer l’offre de soins dans Brétigny ?

La création de la Maison médicale, décidée en 2012, a été revue depuis 3 ans. Si l’idée de départ était bonne pour regrouper les médecins qui ne souhaitent plus travailler en cabinets isolés, nous avons donné une autre dimension au projet de santé, notamment dans ses partenariats. Nous avons ouvert le dialogue avec le Conseil régional qui subventionnera notamment l’acquisition de matériel pour le cabinet dentaire, une radiographie panoramique dentaire, l’équipement de deux cabinets de médecine générale ainsi que l’équipement du cabinet d’orthopsie. Depuis deux ans, une première étape avait été franchie avec l’ouverture de la première maison médicale, rue du Parc. Dans cette maison achetée par la Ville en 2014 et réaménagée, nous avions réalisé un premier ensemble pour les médecins, avant l’ouverture de la nouvelle Maison Médicale. Ce bâtiment pourrait servir à installer de nouveaux médecins qui pourraient être salariés et augmenter l’offre de soins pour les Brétignolais. Enfin, nous avons lancé une Cellule de Recherche Active de nouveaux médecins en travaillant notamment avec les facultés de médecine. C’est un travail de longue haleine pour convaincre de nouveaux médecins qui, parfois, s’avèrent très exigents. Certaines communes n’hésitent plus à proposer des facilités toujours plus importantes (en termes de loyer ou de logements de fonction). Est-ce la bonne solution ? Je n’en suis pas certaine, mais cela créé une compétition pas toujours saine dans la recherche de nouveaux praticiens..

Composition de la Maison de Santé

36, rue du Bois Châtres

Médecins généralistes
Dr Dorina COSTEA
Tél. : 01 46 15 15 50
Dr Jean JEDLINSKI
Tél. : 01 69 88 86 24
Dr Thérèse PHAM
Tél. : 01 69 88 88 19
Dr Benoît PICHENE
Tél. : 01 69 88 88 19
Dr Alexis BERRANGER

Diéteticienne
Mme Martine FLEUR
Tél. : 01 60 85 91 15

Dentistes
Dr Francinne D’ARGOEUVES
Dr Patrick CHAUTARD

Endocrinologue
Dr Marc LEGRELLE
Tél. : 01 60 84 88 59

Infirmières
Mme Corinne COMBESCOT
Tél. : 01 60 84 63 20
Mme Nathalie THEILLOUT
Tél. : 01 60 84 63 20
Mme Virginie OLIVEIRA
Tél. : 06 75 28 53 94

Orthophoniste
Mme Anna SAVITZSKY
Tél. : 01 60 85 44 63

Podologue
Mme Delphine DEBRAY-
RATEAU
Tél. : 01 60 84 49 51

Sage-femme
Mme Vanessa CLEMENT
Tél. : 06 63 90 12 50

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page