Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / Inauguration de la Place Valérie André

Inauguration de la Place Valérie André

Association , Entreprise , Famille , Jeune , Nouvel arrivant , Senior
Inauguration de la Place Valérie André Brétigny-sur-Orge

En avril 1953, Valérie André a été affectée au centre d’essais en vol de Brétigny-sur-Orge où elle assure un suivi médical du personnel navigant, tout en participant à plusieurs vols expérimentaux. Héroïne des guerres d’Indochine et d’Algérie, elle est la première femme pilote d’hélicoptère à avoir accédé au grade de général dans l’armée. Une place porte désormais son nom à Brétigny-sur-Orge.

Samedi 16 mai, à 12h30, le Général Valérie André et Nicolas Méary, Maire de Brétigny, ont dévoilé la plaque en présence d’André Santini, Député-Maire d’Issy-les- Moulinaux et neveu de Valérie André, de Christiane Lecoustey, Adjointe au Maire à la Vitalité de Brétigny, du Général Felten, directeur de l’IRBA et de son prédécesseur, le général Garin.

Les terrains de l’ancien CEV constituent pour l’économie locale une chance et un espoir. Nous souhaitons y installer des activités scientifiques d’excellence, tel l’Institut de Recherche biologique des armées ou les activités, comme les drones, qui nous portent vers l’avenir et rappelleront e passé aéronautique de notre ville. Brétigny a voulu que cet espoir porte un nom emblématique de la science, de l’innovation, du courage.

Sur proposition de Christiane Lecoustey, Adjointe au Maire, le Conseil municipal a décidé de choisir le nom de Valérie André, qui fut la première femme dans bien des domaines.

Dès 1948, Valérie André soutient une thèse de médecine sur le parachutisme. Peu de temps après, elle s’engage dans le corps des forces armées d’extrême-Orient. Elle sert en Indochine et en Algérie, en sa qualité de chirurgien, puis aux commandes d’un hélicoptère de secours avec lequel elle ira chercher les blessés les plus graves. Elle totalisera ainsi près de 500 missions de guerre.

Dès 1952, elle est décorée de la Légion d’honneur. Elle sert ensuite aux essais à Brétigny-sur-Orge. Pendant plusieurs décennies, son courage, sa détermination et son action feront évoluer le regard que les médecins, les militaires et les hommes portent sur les femmes. Elle deviendra ainsi le premier colonel et le premier général de son sexe. Elle obtiendra, là encore c’est une première, les Grand-Croix de l’Ordre national de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite. Mais les honneurs ne freinent en rien son action et elle militera longtemps avec succès au sein des armées pour l’ouverture aux femmes de tous les postes de tous les emplois.

Dans un discours que vous pourrez suivre et télécharger ci-dessous Nicolas Méary a notamment déclaré: « Votre place, Madame le Général, est donc la rencontred e la ville et de l’action, du passé et du futur, de l’équilibre et de l’excellence, de la science et du courage… Merci de nous avoir donné votre nom qui sera pour nous un modèle. »

La vidéo du discours du Maire
Téléchargez le discours en .pdf

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page