Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / Des allées végétalisées au cimetière

Des allées végétalisées au cimetière

Des allées végétalisées au cimetière

Durant une année, la Ville va expérimenter la végétalisation des allées du cimetière, à l’instar de nombreuses communes françaises.

La démarche « zéro phyto » engagée progressivement par la Ville depuis une dizaine d’années répond à des exigences environnementales légitimes. Plus de produits chimiques, mais un travail manuel important et une utilisation de gaz assez massive pour traiter les mauvaises herbes (environ 90 bonbonnes par an) pour nettoyer les allées du cimetières. Si le coût est important et l’efficacité du système peu satisfaisante (les herbes repoussent alors que les agents traitent un autre secteur), l’impact sur l’environnement pose aussi question.

« Certains Brétignolais pensent que le cimetière est mal entretenu, explique Christian Devleeschauwer, Adjoint au Maire délégué à l’Environnement. L’entretien, par les deux gardiens, représente aujourd’hui 90 jours de travail par an et il faut reconnaître que ce travail manuel difficile ne donne pas les résultats que nos concitoyens peuvent attendre. »
Pour pallier cette difficulté, la Ville a décidé d’expérimenter la végétalisation des allées. « De nombreuses villes ont adopté cette pratique, souligne Christian Devleeschauwer : Versailles, Strasbourg, Fontainebleau... Nous testerons la végétalisation sur deux allées, pour commencer. Sur la première, nous laisserons pousser la flore spontanée et de la tondre très régulièrement pour obtenir des allées propres et vertes. Le résultat sera visible progressivement et donnera au cimetière un aspect propre.
Sur la seconde allée, nous planterons deux types de plantes couvre-sol, sustitut de gazon, adaptées au sol sec et au piétinement. Après quelques mois, nous ferons le bilan de cette expérimentation, avant de la généraliser dans l’ensemble des allées du cimetière. »

RAPPEL : l’entretien du bord des tombes est de la responsabilité des concessionnaires.

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page