Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / Brétigny à vélo : circulation et stationnement

Brétigny à vélo : circulation et stationnement

Brétigny à vélo : circulation et stationnement

La Municipalité, en concertation avec les associations de promotion des circulations douces, revoit les règles de circulation pour les vélos dans le centre-ville et a décidé d’augmenter les points de stationnement.

Tourne à droite

Un vélo qui tourne à droite sans respecter le feu rouge ? Au carrefour du boulevard de la République et de l’avenue Victor Hugo, ce sera bientôt la loi. « C’est une nouvelle disposition légale, nous allons la mettre en place dans les meilleures conditions possibles, explique Adrien Margueritte, Conseiller municipal délégué à la Circulation et au Stationnement. Les cyclistes venant de la gare par le boulevard de la République pourront librement s’engager dans l’avenue Victor Hugo, en ne tenant plus compte que de leur sécurité. Cette disposition dite du « tourne à droite » ne leur donne néanmoins pas la priorité et il leur faudra rester vigilants ! »

Le double sens cyclable

Autre mise en place, attendue par les cyclistes : le double sens cyclable. Désormais inscrit dans le Code de la route, présenté dans les Conseils de quartier, ce dispositif permet aux cyclistes d’emprunter, dans les deux sens, la plupart des voies à sens unique pour les véhicules. « Nous cherchons à encourager la pratique du vélo par tous les moyens possibles. Nous ne sommes pas anti-voitures, la route doit être un espace partagé, » explique le Maire, Nicolas Méary.

« Nous avons entendu la demande de certaines associations et de nombreux cyclistes de mettre en oeuvre cette pratique et défini, en concertation avec eux, un périmètre d’action, poursuit Adrien Margueritte. Le double sens cyclable permet de réduire les distances et le temps de trajet pour les cyclistes et offre aux piétons le certitude d’être le seul usager des trottoirs, poursuit Adrien Margueritte. Par ailleurs, nous avons diminué à 30 km/h la vitesse des voitures dans les rues où le double sens cyclable est mis en place, permettant ainsi une circulation apaisée, pour une meilleure sécurité. »

Pour matérialiser ce dispositif, les services apposeront au sol un marquage spécifique et des panneaux réglementaires en entrée de rue. Seront notamment concernées les avenues Pasteur, Branly, Victor Hugo et les rues Anatole France, de la Paix, Victor Hugo, du Baron Fain, du Général Leclerc. « Le double sens cyclable doit offrir des facilités aux vélos, mais, là encore, les usagers devront faire preuve de prudence, » rappelle Adrien Margueritte.

De nouveaux parkings à vélo

Circuler en vélo implique également de pouvoir les stationner. Aussi, de nouveaux parkings à vélo seront mis en place pour enrichir l’offre. « Ainsi, nous en installerons sur la place du 11 Novembre, sur la place Garcia Lorca, devant le centre commercial de La Fontaine, devant le parc du Carouge, devant l’école Langevin-Wallon, à la Moinerie, devant le lycée ou devant la Maison médicale de la rue du Parc. Ils s’ajouteront aux points d’attache déjà installés et au Véligo que nous avons inauguré l’an dernier sur le parvis de la gare. »

Ces dispositions visent à faciliter, sécuriser et promouvoir les circulations douces dans notre ville. « Nous devons encourager et faciliter la circulation des vélos au sein de notre ville, conclut Adrien Margueritte. Ces nouvelles mesures, discutées et complétées grâce au dialogue constant que nous entretenons avec les associations et les citoyens visent à développer et à sécuriser l’usage du vélo en ville. De plus, ses actions ont un impact très positif sur la politique environnementale et de santé publique. »

Promouvoir le « court voiturage »

« La voiture est le principal mode de transport en grande couronne et représente 59% des déplacements en Essonne, indique Nicolas Méary. Il était donc logique que ce secteur soit le premier visé dans le cadre de notre démarche de réduction des gaz à effet de serre au niveau du territoire essonnien

Le Département a adopté, le 27 mars, un plan « éco-mobilité » couvrant la période 2017-2021. Parmi les quatre axes de mesures, ce document prévoit la promotion du « court-voiturage » pour les trajets type domicile-travail. En effet, en Essonne, 78 % des trajets le sont à l’intérieur du département.

Le Conseil Départemental propose aux Essonniens de tester gratuitement une solution avec l’appli Karos lors du « Printemps du covoiturage ». Du 18 avril au 30 juin, 50 000 trajets domicile/travail ou domicile/études seront offerts aux personnes « covoiturées », dans la limite de 20 trajets par personne et 35 km maximum par déplacement (0,10 euro/km).

Renseignements et inscription sur 91.karos.fr et sur www.essonne.fr

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page