Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / Agnès Baron et Bernadette Marchal, citoyennes de la vie

Agnès Baron et Bernadette Marchal, citoyennes de la vie

Agnès Baron et Bernadette Marchal, citoyennes de la vie

En 1907, un général britannique à la retraite, Lord Baden Powell fonde un mouvement de jeunesse nommé « scoutisme », de l’ancien français « escoute ». Aujourd’hui, la Fédération du Soutisme Français compte six associations : les Éclaireuses Éclaireurs de France, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, les Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France, les Scouts et Guides de France, les Scouts Musulmans de France et les Éclaireuses Éclaireurs de la Nature.

À Brétigny-sur-Orge, Agnès Baron est la responsable du groupe des Éclaireuses Éclaireuses de France et Bernadette Marchal est la responsable du groupe Scouts et Guides de France , qui existe sur Brétigny depuis 1945. Portraits croisés de deux femmes à l’écoute, authentiques et passionnées.

Ses parents furent « Coeur vaillant » et « Âme vaillante », mais la petite Agnès rêvait d’être Jeannette. Elle fut « Jeannette de coeur ». Cette ingénieur en génie civil est venue plus tard au scoutisme par le biais de sa fille, Marie, qui intégra l’unité « Les Farandoles » de Brétigny, ancêtre des « Farfadets ». « En souvenir de mon enfance, il me tenait à coeur d’ouvrir des groupes de « scouts pour tous » pour que l’argent ne soit plus un obstacle, » raconte-t-elle.

Enfant, Bernadette a été Jeannette, Guide, Caravelle puis Cheftaine. De cette époque, cette médecin garde des souvenirs émus quand à 11 ans, sa Cheftaine lui fit confiance en lui donnant la pleine responsabilité pour gérer une petite équipe ou lorsqu’avec ses amies Caravelles, elle se surpassa en marchant 20 km par jour depuis Florence pour découvrir, éblouie la ville d’Assise. « Avoir été scout m’a beaucoup apporté. C’est une belle école de la vie, » confie-t-elle.

Chez les Éclaireuses Éclaireurs de France, cette école de la vie est basée sur cinq grands principes : la laïcité, la démocratie, l’éco-citoyenneté, la solidarité et la co-éducation.
« Tout est décidé en commun, explique Agnès, les menus comme les décisions d’imaginaire (thème défini en commun pour donner un cadre imaginaire à des activités). Quand on prononce sa promesse, le doigt le plus fort est en appui sur le plus faible. Cette symbolique est à notre image, comme les actions que nous menons pour leTéléthon, le Nettoyage de printemps ou à la Maison de retraite de Brétigny. Notre spécificité laïque signifie que nous appliquons les valeurs de la République. La vraie laïcité, c’est l’ouverture. Il y a des temps spirituels. Durant les vacances, nous avons des centres de vacances en dur, ouverts aux écoles souhaitant organiser des classes « découverte » ainsi que des « vacances adaptées » à destination des enfants en situation de handicap. Chaque été, nous faisons vivre l’Aventure Scoute Grandeur Nature aux jeunes du groupe en organisant des camps dans la nature sous tente. »

Le groupe Scout et Guide de France accueille une centaine de garçons et filles âgés, de 6 à 19 ans. Encadrés par de jeunes adultes bénévoles (les Chefs et les Cheftaines), ils apprennent à devenir autonomes et participent à de nombreuses manifestations citoyennes comme la Collecte alimentaire pour l’Épicerie sociale. Le 2 décembre prochain, ils organiseront, à la salle Maison Neuve, une veillée scoute dans le cadre du Téléthon. « Au sein des équipes, tous les milieux socio-professionnels sont représentés. Même si c’est un mouvement catholique, tous sont les bienvenus, quelle que soit leur croyance. Nous faisons en sorte que chaque enfant participe aux activités et puisse exprimer sa spiritualité. Être scout, c’est faire partager aux autres son savoir-faire à son rythme, sans notion de compétition. Les équipes choisissent des projets citoyens, votent et se répartissent les tâches pour la bonne conduite du projet. Cet été, des séjours campés sont ainsi organisés aux quatre coins de la France et même au Népal dans le cadre d’un projet de solidarité internationale, » explique Bernadette.

Ces deux dames de coeur donnent autant qu’elles reçoivent. Et c’est là leur plus belle récompense. Parole de scout !

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page